Soldes d'été -20% sur toute la boutique du 1er Juillet au 06 Août 2019

Le tifaifai, c'est quoi ?

Grande pièce en tissu, il est  reconnaissable à ses motifs floraux et colorés. C’est un emblème de l’artisanat polynésien. Il orne les lits ou est utilisé en tenture. Il en existe des simples pour le quotidien et d’autres plus luxueux pour les fêtes.

Il ne faut pas le confondre avec le paréo (le pareu, en Polynésien) qui lui aussi est une grande pièce de tissu colorée, mais ce dernier est un vêtement qui se porte de multiples façons.

tifaifai aux couleurs vives et noires


A l’origine, il s’agissait de patchwork que réalisaient les femmes de missionnaires. Au XVIIIème siècle, ces femmes transmirent leur savoir aux polynésiennes. A cette époque les tissus étaient rares et assez couteux, ainsi chacun cherchait à recycler le moindre morceau de tissu. Tifaifai signifie raccommoder en tahitien.

Il faut savoir qu’à cette époque, les polynésiennes pratiquaient une autre technique pour créer des pièces comme des vêtements ou des décorations, le tapa. Cette technique consiste à taper de l’écorce d’arbre pour faire une étoffe végétale sur lesquelles on applique des motifs végétaux. C’est donc très naturellement que leur savoir fut transposé sur le tissu lors de son introduction par les missionnaires. Le tifaifai polynésien était né !
Les premiers furent réalisés dans l’archipel des australes puis dans celui des tuamotu. Ainsi,  chaque île créa son style.

Au fil du temps les polynésiennes se sont appropriées cette technique et, en s’inspirant de la nature, ont inventé de multiples motifs comme les fleurs, les feuilles, les fruits, l’ananas ou bien encore le Uru (arbre à pain en polynésien).
Proche de la technique de l’appliqué, il peut être réalisé à la main ou à la machine à coudre. Les artisanes coupent, montent et cousent les tifaifais que l’on peut acheter un peu partout en Polynésie. On peut aussi trouver des tifaifais à finir. Ainsi, les tissus sont choisis et  les motifs découpés et il ne reste plus qu’a les assembler.

Tahitiennes qui réalisent un tifaifai

Il existe deux sortes de tifaifai.
- Le tifaifai pa’oti composé de motifs appliqués, pa’oti signifiant couper mais aussi ciseaux en polynésien. On découpe des motifs dans un tissu d’une couleur puis on les applique en les cousant sur un autre tissu plus grand et d’une autre couleur.
- Le tifaifai pü étant plus un ouvrage de patchwork, les pièces souvent géométriques sont assemblées entre elles pour former une pièce plus grande.

Les Tifaifais les plus luxueux servent d’ornements pour les fêtes traditionnelles et sont transmis de génération en génération. Ils sont confectionnés pour les mariages, les naissances ou encore offerts à celui qui quitte le pays…
Les plus simples servent de couvre lits ou encore de nappes. On peut en trouver de différentes tailles et ainsi les utiliser comme chemin de table ou encore les encadrer pour décorer un mur.
Les couleurs des tifaifais sont souvent très vives. Elles sont inspirées par la nature, très luxuriante en Polynésie, mais aussi par la mer ou encore le soleil. Les motifs les plus réalisés sont les fleurs avec leur feuillage. Ainsi, on pourra retrouver l’hibiscus, le bougainvillier, les orchidées ou encore la fleur de tiare.
Le Tifaifai est incontestablement à mettre sur la liste des choses à ramener de Polynésie !!!

Pour être sûr d’acheter un paréo Polynésien et non une importation, vérifiez qu’il est inscrit dessus le label « artisanat polynésien » !!

tifaifai à fleurs bleues

Il faut prévoir également de ramener une ou plusieurs perles de culture de Tahiti. La grande diversité de cette perle permet à tout le monde de trouver celle qui lui convient. En effet il existe des perles pour tous les budgets.
La forme d’une perle  peut être ronde, en forme de poire, de goutte ou encore cerclées.
La taille varie de 6 mm de diamètre à 12 mm pour les perles les plus courantes.
Et enfin la couleur, du gris anthracite au gris argent en passant par le bleu, le vert ou encore l’aubergine.