La perle de Culture de Tahiti

La « perle de Culture de Tahiti », aussi connue sous le nom de perle noire est originaire des lagons de Polynésie Française.
Les premiers essais de culture de perles débutèrent en 1961 dans le lagon de Bora Bora, lorsque la technique de greffe, importée du Japon, fut appliquée à l’espèce Pinctada Maragaritifera. Ce processus d’élevage de l’huitre perlière est long et nécessite beaucoup de soins et d’attention car c’est une espèce délicate.
La reconnaissance officielle de l’authenticité de la couleur naturelle de la « perle de Culture de Tahiti » en 1976 par le Gemological Institute of America et l’adoption de l’appellation commerciale « perle de culture de Tahiti » par la confédération Internationale de la Bijouterie ont permis à ce joyau d’asseoir véritablement sa réputation internationale.
La « perle de Culture de Tahiti » se distingue par une grande diversité de formes, tailles, qualités de surface et d’une palette infinie de nuances de couleurs naturelles, allant des couleurs pastel au noir anthracite. Voir également l’article de notre blog sur la perle de culture de Tahiti et son histoire.

La forme des perles :

Ronde / semi-ronde : je regroupe ces deux catégories car ces deux formes sont très proches et la différence est infime (sauf dans le cas de perle ronde de classe A ou B, c’est-à-dire de très grande valeur).


Drop : aussi appelée semi-baroque, cette catégorie comprend les perles en forme de goutte, poire, bouton, ovale.


Cerclée : caractérisée par des bandes régulières, des anneaux ou des cannelures qui sont perpendiculaires à un axe de rotation. J’ajouterais dans cette catégorie, les perles baroques qui sont équivalentes en termes de valeur.


Chaque création demande un parfait ajustement entre la perle et son support. Ainsi,  pour nos bagues nous utilisons exclusivement des perles rondes alors que pour nos jolis bracelets nous utilisons essentiellement les perles cerclées.
Voici un classement plus général des formes. J'ai choisi, pour ma boutique, de le simplifier.

Forme des perles de culture de Tahiti

 

La classe des perles :

La classification concernant la qualité de la surface des perles de culture de Tahiti est :
Classe A : Perle présentant au plus une imperfection ou un groupe d’imperfections légères concentrées sur au plus 10% de sa surface. Très beau lustre.
Classe B : Perle présentant quelques imperfections légères, concentrées sur au plus 30 % de sa surface. Lustre beau ou moyen.
Classe C : Perle présentant des imperfections légères, concentrées sur au plus 60 % de sa surface. Lustre moyen.
Classe D : Perle présentant soit des imperfections légères sur plus de 60% de la surface (sans imperfections profondes), soit des imperfections légères et profondes concentrées sur au plus 60% de sa surface.

Classe des perles de culture

 

La couleur des perles :

Cette notion est subjective, je distinguerais les perles grises, vertes, blanches, dorées, bleues et aubergines. Elles peuvent être plus ou moins claires et avoir ou non des reflets.
Par exemple, dans la catégorie colliers, vous trouverez des colliers identiques mais à chaque fois avec une perle de culture de Tahiti de couleur différente.

Couleur des perles de Tahiti

 

Comment bien entretenir sa perle de Tahiti ?

La perle de culture de Tahiti est vivante, il faut lui prodiguer quelques soins pour lui conserver son éclat.
Elle est sensible aux produits chimiques et a besoin d’être hydratée donc le plus simple est de la porter au quotidien et ne pas la laisser trop longtemps au fond d’un placard.
Le nettoyage se fait à l’aide d’un chiffon doux, on peut aussi la frotter avec de l’huile d’olive ou autre.
Evitez de la nettoyer avec des produits conçus pour l'or ou l'argent.
Si vous la rangez pour une longue durée, pensez à l’hydrater en la mettant à coté d’un petit récipient d’eau.
Si vous voulez quelques idées pour choisir une perle de culture de Tahiti, lisez les conseils que nous vous donnons sur notre blog.